give

Marcelino Truong né en 1958, d’un père vietnamien et d’une mère française, passe son enfance à Saïgon, qu’il quitte en 1964, sous la menace de la guerre.

Diplômé de Sciences-Po Paris et agrégé d’anglais, il quitte l’enseignement pour « la vie d’artiste » en 1983. Les ambiances et les décors orientaux sont des sources très inspirantes pour lui : il est l’auteur de nombreuses couvertures de livres sur le Vietnam et de plusieurs romans.

En 2012 il publie un « roman auto-bio-graphique » :  Une si jolie petite guerre (qu’il viendra présenter à la Bibliothèque de Dinan). Give peace a chance  en est la suite et raconte l’exil de la famille vers Londres puis Saint-Malo (où résident les grands parents maternels).

Pourquoi retenir ce livre ?

Pour la qualité et la maitrise de la forme narrative : comme pour l’ouvrage précédent, il s’agit d’un B.D. « classique » dans la présentation du récit et l’organisation des planches, dans un style graphique proche du « réalisme poétique ». En couleurs lumineuses pour l’histoire de sa famille et du héros, proche du « roman d’apprentissage » : la vie quotidienne, la scolarisation, l’intégration culturelle et ses rituels, à Londres, puis à Saint-Malo (au lycée Jacques Cartier), les années hippies (qu’évoque le titre… et qui réveillent nos propres souvenirs ...), les rencontres… (analysées avec acuité et humour), la préparation des examens, alors que s’intensifie la guerre. Les parcours de son frère, ses sœurs, ses parents, sont plus brièvement évoqués mais pointent le degré plus ou moins facile, d’intégration. (A noter le fulgurant rêve de la mère, qui ouvre le récit…).

En parallèle, mais en noir et blanc, s’intercale l’évolution de la guerre au Vietnam (où résident toujours les grands-parents paternels). Marcelino Truong fait preuve ici d’une grande maitrise dans l’analyse des réactions très différentes de la guerre (ses causes, ses combats, ses objectifs) par les Européens et par les Vietnamiens... du Nord ou… du Sud.

En dépit des difficultés, des décès (très pudiquement évoqués), l’ouvrage se termine sur une note apaisée, sur la plage de Saint-Malo : « Qu’est ce qu’on est heureux tout de même … »

            L’histoire d’une intégration réussie ?

 Nicole L.

Give peace a chance : Londres 1963-75 ” Marcelino Truong, Denoël Graphic, 2015. 272 p.

Crédit photo : Electre.