20 avril 2020

Le pays des autres de Leïla Slimani...

Mathilde a 20 ans en 1947, elle quitte son Alsace natale pour rejoindre Amine à Meknes. Elle va retrouver ce bel homme de 28 ans, tellement charmant, qu'elle vient d'épouser en France et dont elle est follement amoureuse. Amine a fait la guerre dans l'armée coloniale en tant qu'interprète, il s'est retrouvé dans un petit village alsacien logé dans la famille de Mathilde et c'est ainsi qu'ils se sont connus. Après deux jours de voyage épuisants de Strasbourg à Meknes en passant par Marseille, Mathilde retrouve enfin les bras... [Lire la suite]
Posté par goelen à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 avril 2020

La loi du rêveur de Daniel Pennac...

Je viens de lire La loi du rêveur de Daniel Pennac, que je suis allée rencontrer à Lamballe lors de sa (rare) venue en Bretagne le 22 février dernier. Durant cette rencontre il m’a, une nouvelle fois, enchantée. Mon enchantement s’est poursuivi à la lecture de son livre La loi du rêveur. Tout au long des pages, j’ai navigué entre rêve et réalité, à la lisière d’un autre monde vers lequel j’ai glissé doucement grâce aux mots enthousiasmants de l’auteur. Inutile d’attendre la fin du livre, tant Daniel Pennac nous promène dans un... [Lire la suite]
Posté par goelen à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 avril 2020

Chanson bretonne Suivi de L'enfant et la guerre : deux contes de Jean-Marie Gustave Le Clézio...

J. M. G. Le Clézio, Prix Nobel de Littérature en 2008, nous emmène avec ce dernier roman, paru en mars 2020 sur les chemins de Bretagne et en Provence. Premier conte : Chanson bretonne Alors laissons nous porter par "Chanson bretonne "au rythme de ses mots justes et délicats comme si ce récit était une musique. J.M.G. Le Clezio n'est pas né en Bretagne, il y a séjourné quelques mois chaque été entre 1948 et 1954 mais il dit : "C'est le pays qui m'a apporté le plus d'émotions et de souvenirs. L'Afrique, c'était une autre vie,... [Lire la suite]
09 avril 2020

A la ligne : feuillets d'usine de Joseph Ponthus...

« Mon épouse amour… » Authentique, Emouvante, Originale, Ecrite, cette déclaration d’amour qui clôt A la ligne : feuillets d’usine de Joseph Ponthus. Mais, avant d’en citer quelques extraits, voici une rapide présentation de son contexte. «  J’écris comme je pense sur ma ligne de production Divaguant dans mes pensées seul déterminé   J’écris comme je travaille A la chaîne A la ligne ». Le titre était intrigant : on comprend maintenant le jeu de mot : celui qui travaille sur la ligne de... [Lire la suite]
Posté par goelen à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 avril 2020

Les choses humaines de Karine Tuil...

Ce livre parle d'une affaire de viol et questionne le lecteur sur les limites du consentement. A travers une histoire devenue assez classique à notre époque contemporaine, Karine Tuil, dans son roman construit d'une  manière assez simple, nous présente dans un premier temps chacun des principaux personnages afin d'imprégner le lecteur de leur histoire personnelle  et de leur psychologie. La première partie du livre, avec ses airs de presse people, nous apprend la réalité d'une famille de pouvoir et où tout semble... [Lire la suite]
Posté par goelen à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 avril 2020

Un monde sans rivage d'Hélène Gaudy...

11 juillet 1897, départ des explorateurs Andrée, Fraenkel et Nils Strindberg. Leur but : atteindre le pôle Nord en ballon. Découvrir et donner leur nom à un nouveau territoire où planter leur drapeau. On sait dès le début du livre que le projet échouera et que les restes de leur corps seront retrouvés, analysés, disséqués, en 1930 (à l’occasion d’une fonte de neige spectaculaire, déjà !).  Les déconvenues se présentent très rapidement : le ballon descend dangereusement, obligeant les aérostiers à jeter beaucoup... [Lire la suite]
Posté par goelen à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 avril 2020

Ceux qui partent de Jeanne Benameur...

J’ai découvert Jeanne Benameur en achetant, à une vente de livres de la bibliothèque de Lancieux, Otages intimes. J’ai été séduit. Puis apprenant la sortie de Ceux qui partent, je me suis précipité.  Le sujet : l’exil, l’émigration sont d’actualité même si le roman se passe en 1910, sur Ellis Island, aux portes de New York.  Cinq personnages principaux entrent peu à peu : Il y a d’abord, dans les premières pages, un jeune photographe amateur Andrew Jonsson, attiré par la pose et le mouvement d’un père et sa... [Lire la suite]
Posté par goelen à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 avril 2020

La transparence du temps de Leonardo Padura...

Leonardo Padura est un auteur de grande renommée, déjà présenté à notre club-lecture. Au départ avec Vents de carême qui débute par une vigoureuse description d’un cyclone balayant les rues de La Havane. Depuis, je guette avec vigilance les nouvelles œuvres de cet auteur !  La transparence du temps est le neuvième opuscule des enquêtes de Mario Conde, ancien policier, détective privé dont l’instinct, même désœuvré, est encore bien vivant. Ce nouveau roman débute aussi par une dépression, celle de notre héros :... [Lire la suite]
Posté par goelen à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 mars 2020

La femme aux cheveux roux d' Orhan Pamuk...

L’auteur est turc et prix Nobel de littérature. Alors qu’il passe quelques semaines auprès d’un maître puisatier, pour gagner un peu d’argent avant d’entrer à l’université, Cem rencontre au village une troupe de comédiens ambulants, dont une femme à la belle chevelure rousse. Il s’en éprend et malgré la différence d’âge se noue entre eux une brève histoire d’amour. Le maître puisatier est un peu un père de substitution pour le jeune homme en quête d’ identité, mais un accident survient sur le chantier du puits. Cem rentre à... [Lire la suite]
Posté par goelen à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 mars 2020

Plus haut que la mer de Francesca Melandri...

Ce livre est le deuxième d'une trilogie dont le premier s'intitule Eva dort et le troisième Tous sauf moi que l'auteure appelle "La trilogie des pères". Ces trois romans ont occupé plusieurs années de sa vie et ne sont reliés entre eux que par "l'histoire, son rapport avec le présent, l'identité italienne, la patrie, la paternité". Plus haut que la mer se situe durant "les années de plomb". Paolo, un professeur d'histoire et de philosophie et Luisa une paysanne se rendent par le même bateau sur une île qui abrite une prison de... [Lire la suite]