20 juin 2017

La trilogie de Glasgow de Malcolm Mackay (Ecosse)...

  1. Il faut tuer Lewis Winter 2. Comment tirer sa révérence 3. Ne reste que la violence Calum MacLean est un tueur à gages « free lance » et c'est son indépendance qu'il revendique avant tout. Quand il accepte de travailler pour un caïd, il va se retrouver pris dans un engrenage infernal dont il n'est pas sûr de s'extirper. Le titre de chacun des trois volumes évoque la progression de l'action et la psychologie du tueur : « Il faut tuer Lewis Winter » est un contrat qu'il exécute avec... [Lire la suite]
Posté par goelen à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 mai 2017

Sans même un adieu de Robert Goddard...

Robert Goddard est un romancier anglais auteur de romans policiers et de romans à énigmes. Ce livre est le ou l’un de ses derniers livres traduit en français. Les lecteurs, qui comme moi avaient apprécié l’un de ses précédents livres : Heather Mallender a disparu découvert en septembre au Club-lecture et aimé…, seront tout aussi captivés par ce roman. Robert Goddard a un style plaisant, une mécanique des histoires à suspense bien efficace ; il connaît les procédés pour relancer notre attention et notre intérêt. Le livre... [Lire la suite]
14 mars 2017

A la rencontre de deux auteurs de romans policiers peu familiers : Red Farrel Coleman (USA) et Fernando Ampuero (Pérou)...

Redemption street, Reed Farrel Coleman Né le 29 mars 1956, Coleman est un auteur américain à l’humour typiquement juif new yorkais. Romancier et poète, il a écrit de nombreuses œuvres, notamment policières qui s’inscrivent dans des séries portées par un personnage récurrent. Trois romans ont été traduits en français, dont Redemption street, qui appartient à la série Moe Prager.  New-York, années 1980, Moe Prager, ex-flic qui a dû se reconvertir suite à un accident physique survenu dans des circonstances peu glorieuses, est... [Lire la suite]
18 décembre 2013

Fantôme de Jo Nesbo...

  “La vie est un restaurant que tu ne peux pas t’offrir. La mort, c’est l’addition pour le repas que tu n’as même pas eu le temps de prendre. » Telle est la philosophie de Gusto Hanssen, victime d’un assassinat et dont l’agonie se prolonge jusqu’à la fin du livre. Bon retour dans l’univers d’Harry Hole, lui-même de retour au pays après trois ans d’absence. Oubliez la Norvège des gens heureux, celle du miracle économique et de la richesse après la découverte de gisements de pétrole ; bienvenue à Oslo, mais dans... [Lire la suite]
Posté par goelen à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 mars 2012

L'enquête russe de Jean-François Parot...

 Décidément la Russie est à la mode, après Limonov cher à Emmanuel Carrère, nous voici face à un personnage tout aussi énigmatique : le tsarévitch qui vient faire une visite à Paris, incognito, en mai 1782. Il ne fait pas bon fréquenter de trop près le fils de la grande Catherine, car les cadavres s’accumulent autour de lui, dont son secrétaire. Tout cela sur fond d’espionnage, car les Insurgents, en cachette de leurs alliés français, ont pris contact avec la Russie qui va jouer le rôle de médiateur, pour négocier un accord... [Lire la suite]
Posté par goelen à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 octobre 2011

L'armée furieuse de Fred Vargas...

Promenons-nous dans le chemin Tant qu’Hellequin n’y est point. Si Hellequin y était Il nous saisirait.  Suivons Adamsberg sur les traces de l’Armée Furieuse, bras armé d’une justice supérieure : « Toux ceux qui sont « saisis » par l’Armée sont des crapules, des âmes noires, des exploiteurs, des juges indignes ou des assassins. Et leur forfait n’est généralement pas connu de leurs contemporains. Impuni. C’est pourquoi l’Armée se charge d’eux. ». Le commissaire commence par cueillir des mûres sur le... [Lire la suite]
Posté par goelen à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 août 2011

Le léopard de Jo Nesbo...

  Précipitez-vous sur la nouvelle aventure de Harry Hole pourchassant un tueur en série qui s’attaque principalement à des femmes et ne vous laissez pas impressionner par le nombre de pages. Un début à couper le souffle mais à déconseiller aux âmes sensibles: «Elle se réveilla. Cligna des yeux dans l’obscurité  complète. Ouvrit grand la bouche et respira par le nez. Elle cilla de nouveau. Sentit une larme couler et dissoudre le sel d’autres larmes. Mais la salive ne coulait plus dans  sa gorge, sa bouche était... [Lire la suite]
Posté par goelen à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 janvier 2011

Une nouvelle enquête de Nicolas Le Floch : L'honneur de Sartine...

Marquis, vos beaux yeux me font mourir d’amour. (Que Monsieur Jourdain me pardonne cet emprunt !) Nicolas Le Floch est confronté à un nouveau meurtre, celui de M de Ravillois, ancien contrôleur de la Marine, tué par la chute de son baldaquin, provoquant la chute d’un homme politique. Cette nouvelle enquête (au risque de faire deux anachronismes) a des accents jamesiens préfigurant « Le tour d’écrou » et chabroliens, exception faite que Jean-François Parot ne se penche pas sur les vénéneux secrets de la bourgeoisie, mais sur ceux... [Lire la suite]
03 avril 2010

Craig Johnson et le genre littéraire américain : « Nature Writing » : à propos de Little Bird (éditions Gallmeister, 2009)…

Little Bird, paru aux Etats-Unis en 2005, est le premier tome des cinq enquêtes de Walt Longmire qui, « après 24 années au bureau du shérif du comté d’Absaroka, aspire à terminer une carrière en paix ». Mais, voilà ! Le corps de Cody Pritchard est découvert près de la réserve cheyenne. Qui est l’auteur de ce crime ? Quels sont les liens avec une affaire ancienne jugée et connue ? Quelle histoire personnelle enfouie dans le passé de l’un des personnages de ce roman de plus de 400 pages va venir peu à peu interférer et expliquer cet... [Lire la suite]
Posté par goelen à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 janvier 2010

Le dernier rêve de la colombe diamant d'Adrian Hyland

Pour en savoir plus sur les communautés aborigènes, j’ai fait confiance à Adrian Hyland qui, avant une carrière universitaire à Melbourne, a travaillé 10 ans dans l’outback. Il est tout indiqué de prendre l’héroïne Emily Tempest comme guide si l’on veut mieux connaître les affrontements des deux cultures dans les Territoires-du-Nord.      Qui est Emily ? Elle est fille d’une aborigène wantiya et d’un chercheur d’or, Jack le mécano : « Tempest ? la tempête ?... t’étais plutôt un foutu p’tit cyclone, avec ta bouche... [Lire la suite]